Dortmund arrache le nul à Hambourg

En égalisant dans les arrêts de jeu, Dortmund a limité la casse à Hambourg (1-1). Mais le dauphin du Borussia, Leverkusen, peut revenir à cinq points.

Le Borussia a bien cru repartir d’Hambourg avec sa quatrième défaite de la saison. Menés, les hommes de Jürgen Klopp ont longtemps buté sur la défense du HSV, ou sur les montants du but gardé par Franck Rost. Sans pour autant être brillants, ils ont néanmoins fait preuve de caractère pour aller arracher l’égalisation dans les arrêts de jeu, grâce à une belle volée de Blaszczykowski (1-1, 90e+2).

Rencontre hachée

À la lutte pour une place européenne, Hambourg avait prit le meilleur départ, sous l’impulsion du virevoltant ailier hollandais Eljero Elia. Le côté gauche hambourgeois, très offensif, posait problème au Borussia, la faute notamment à un Götze pas toujours très concerné par les tâches défensives côté droit. Mais Weidenfeller ne fut pas vraiment inquiété.

La rencontre était hachée, les duels âpres, et le jeu se cantonnait à une bataille du milieu de terrain. Zé Roberto et Nuri Sahin tentaient d’organiser le jeu de leur équipe respective. Le Turc, plus particulièrement, brilla par la précision de ses ouvertures.

Peu à peu, Dortmund mit le pied sur le ballon. Mais le manque de mobilité de ses attaquants, l’absence de réel relai dans l’axe entre le milieu et l’attaque, et le pressing d’Hambourg le contraignait à un jeu long imprécis. En face, le HSV tentait d’aller vite en contre dès la récupération du ballon pour profiter de la projection vers l’avant des joueurs de Dortmund. Mais le repli défensif du Borussia était efficace.

Inoxydable Van Nistelrooy

Il fallut attendre la fin de la première période pour voir la rencontre s’animer. Lancé dans la profondeur, Petric était bousculé par Hummels dans la surface. Penalty logique, transformé par l’inoxydable Ruud Van Nistelrooy (1-0, 38e). Dans la foulée, Ben-Hatira était tout près de faire le break d’une demi-volée puissante, mais Weidenfeller claquait en corner (40e). Dortmund réagit dans les arrêts de jeu. Götze prit enfin le dessus sur Aogo côté droit et centra en retrait. Le ballon rebondit sur Jarolim et revint sur l’ailier du Borussia à un mètre du but. Kacar dégagea en catastrophe (45e). Ce cafouillage fut la seule occasion des hommes de Jürgen Klopp en première période.

Au retour des vestiaires, Dortmund se montra un peu plus tranchant. Götze, seul aux six mètres, initia une série d’occasions manquées en frappant au dessus (50e). Les coups de pied arrêtés de Sahin, véritable chef d’orchestre du jeu du Borussia, étaient presque à chaque fois des balles de but. Mais la tête de Barrios frôla le montant gauche du but de Rost (56e), tandis que la volée de Piszczek, déviée par Westermann, rebondit sur ce même montant (64e). Entre temps, Elia avait sollicité Weidenfeller dans un angle fermé (58e), pour la seule occasion d’Hambourg après le repos.

« Kuba » trouve enfin la faille

Plus mobiles, les attaquants du Borussia profitaient également des espaces qui commençaient à se créer dans une défense du HSV fatiguée. Götze buta sur Rost de près (68e), puis manqua le cadre de la tête (70e). Hambourg pliait mais ne rompait pas. Barrios, servi en retrait par Blaszczykowski, frappait sur la barre (74e). L’expulsion de Ben-Hatira quelques minutes plus tard permit au Borussia d’accentuer la pression. Mais malgré les entrées de Zidan et Owomoyela, les hommes de Michael Oenning résistaient.

La fin de match se résumait à une série de longs ballons envoyés dans la surface de Rost. Plus de place pour la tactique, Dortmund jetait toutes ses forces dans la bataille, à l’image d’un Schmelzer omniprésent côté gauche. Sur un dernier long centre, Owomoyela déviait au premier poteau. Dans son dos, Blaszczykowski reprenait, et trouvait enfin la faille (1-1, 90e+2).

Victoire impérative

Un point largement mérité pour le Borussia, qui a montré les vertus mentales d’un champion. Mais à quatre journées de la fin, les hommes de Jürgen Klopp pourraient voir Leverkusen (2e) revenir à cinq points en cas de victoire face à Sankt Pauli (17e). La victoire sera donc impérative le week-end prochain face à Fribourg, pour ne pas voir s’échapper un titre de champion qui leur tend les bras.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • Wikio FR
  • PDF
  • Print